Règles d'utilisation des tests

Règles d'utilisation des tests

Parent Previous Next

Il existe un certain nombre de principes ou règles (devoirs) pour le psychologue dans l'utilisation des tests. Ces règles se retrouvent de façon explicite ou implicite dans les codes de déontologie professionnelle (France, Suisse, Belgique, USA, Canada, etc.).

(1)Dans l'exercice de sa profession, le psychologue doit tenir compte des principes scientifiques généralement reconnus en psychologie.

(2)Le psychologue ne diffuse pas le contenu des tests ni ne les cède à des non psychologues (pour des problèmes de validité).

(3)Le test n'est pas une fin en soi, c'est un outil standardisé qui complète, éclaire des données recueillies sur la personne. Il doit s'inscrire dans une démarche hypothético-déductive.

(4)Le psychologue ne doit pas remettre à autrui, sauf à un psychologue, les données brutes et non interprétées inhérentes à une consultation psychologique.

(5)Le psychologue doit éviter toute possibilité de fausse interprétation ou d'emploi erroné des informations qu'il transmet à autrui.

®le psychologue doit rédiger des comptes rendus qui dans leurs formes doivent s'adapter aux destinataires (parents, psychiatres, collègues, etc.)

®Lors d'un bilan, la personne concernée doit toujours avoir une restitution du bilan (orale et écrite). Cette restitution doit être expliquée et discutée et on doit s'assurer que la personne a compris.

(6)Le rapport psychométrique :

®Ne doit pas être le relevé du résultat des tests passés. C'est un composé cohérent de toutes les données relatives à l'évaluation.

®Il doit éviter de faire des commentaires sur ce qui est moyen ou « normal  » et mettre l'accent sur ce qui concerne spécifiquement la personne.

®Le rapport doit répondre aux questions posées et doit éviter tout ce qui ne concerne pas ces questions.

®Il doit être rédigé en fonction des besoins et des connaissances des personnes auxquelles il est destiné (en respectant le code de déontologie).

Attention.

Le test n'est pas, et ne doit pas être, le seul outil du psychologue lors d'un bilan psychologique. Lors d'un bilan, le psychologue dispose de 4 outils : l'entretien (anamnèse, situation actuelle, etc.), l'observation, les sources d'informations externes éventuelles (proche, institution, bilan antérieur, etc.) et les tests.