Validité vs fidélite

Validité vs fidélite

Parent Previous Next

La fidélité concerne la précision avec laquelle un test mesure certaines caractéristiques, elle est donc en relation avec l'erreur de mesure et elle est formellement définie comme le rapport de la variance vraie à la variance totale du test (théorie classique des tests). On définit par contre la validité comme la qualité de ce qui est mesuré ; c'est à dire la ressemblance existant entre ce que l'on veut mesurer et ce que mesure le test. De façon formelle, la validité est donc la portion de variance vraie  qui est pertinente aux buts de l'utilisation du test (toujours dans le cadre de la TCT).

Pour résumer cette distinction entre fidélité et validité reprenons la décomposition des scores aux tests :

X = T + E (avec T, score observé, T score vrai, et E l'erreur)

T peut être décomposé en deux facteurs : Tp qui est l'effet de la dimension pertinente (celle que l'on veut mesurer) + Tnp qui est l'effet des dimensions non pertinentes mais qui correspond à de la variance vraie sur la mesure (non aléatoire comme E). Un test peut en effet mesurer plusieurs choses.

Dans ce cadre, T (détermine la variance vraie) est donc décomposée en deux parties, Tp et Tnp. Si l’on reprend nos définitions de la fidélité et de la validité, la fidélité est le rapport de la variance de T (donc Tp+Tnp) sur la variance de X (variance totale) tandis que la validité le rapport de la variance de Tp sur la variance de T (donc Tp+Tnp).

Remarques

on peut déduire de ces formules algébriques que si un test est fidèle, il n'est pas obligatoirement valide et que pour qu'un test soit valide il est nécessaire que celui-ci soit fidèle, c'est à dire que la variance totale ne soit pas que de l'erreur de mesure.

S'assurer de la validité d'un test ne donne cependant pas lieu, comme pour la fidélité, à un ou plusieurs indices sur lesquels il existe un consensus. La validation d'un test est une démarche progressive qui commence dès la construction du test (validation de contenu).

distinction Validité - Fidélité. L'absence de fidélité traduit une erreur non constante ou aléatoire autour d'un point moyen (qui peut être la cible ou non) l'absence de validité traduit une erreur constante qui éloigne le résultat de la cible visée. Fidélité et validité sont deux notions distinctes liées par une relation d'implication (cf. ci-après).

Relation d'implication [validité  fidélité] : la fidélité est une condition nécessaire mais non suffisante pour la validité d'un test.

(1) Un test non fidèle est nécessairement non valide.

(2) Un test valide est nécessairement, a minima, un peu fidèle.

(3) Un test fidèle n'est pas nécessairement valide.

Figure E.12 :  Représentation imagée des notions de fidélité et validité (adapté de Chapanis*, 1951)

---------

(*) cette représentation est souvent utilisée et on en cite rarement la source !