Grappe

Grappe

Parent Previous Next

Le plus souvent le tirage au sort des participants à une étude  parmi une liste exhaustive est impossible car on ne dispose pas de cette liste. L'échantillonnage en grappe (ou en groupe) permet de s'affranchir des difficultés de mise en œuvre de la technique d'échantillonnage probabiliste stricte ou par strate. Dans cette méthode l'unité de sondage n'est plus l'élément tiré au hasard. On tire cette fois au hasard des groupes de personnes. Toutes les personnes de ce groupe (la grappe) sont interrogées.  Cette méthode permet de prendre des unités de tirage au sort plus importantes (des villes, des écoles, des zones géographiques, etc.).

Remarques

Contrairement aux autres techniques probabilistes, il n'est donc pas utile d'avoir la liste nominative de tous les membres de la population parente.

Un des inconvénients de cette méthode est le risque d'homogénéité des grappes. Cette méthode nécessite donc une taille d'échantillon plus importante que l'échantillonnage probabiliste stricte.

La taille de l'échantillon n'est pas fixée strictement au départ et dépend de la taille de chacune des grappes.

Les échantillonnages par strate et en grappe peuvent être associés. Un bon exemple en est donné par Reuchlin dans son Précis de Statistique (1976, p. 190).

Cette méthode est probabiliste mais ne nécessite pas d'avoir une liste exhaustive de la population parente (c'est la seule parmi les méthodes probabilistes).

Pour cette méthode, la probabilité d'un individu d'être sélectionné dans l'échantillon dépend directement du nombre de grappe (nombre des groupes) et non pas de la taille de l'échantillon.


Cas particulier : les sondages à plusieurs degrés.

Dans le système d'échantillonnage par grappe, on peut effectuer une succession de tirage par grappes de plus en plus petites, incluses dans celles choisies au niveau précédent pour en arriver parfois à tirer au hasard les sujets eux-mêmes dans ces sous-groupes. Par exemple : pour effectuer une étude sur les étudiants français, on peut sélectionner au hasard 30 universités (premier niveau d'échantillonnage en grappe), puis dans chacune de ces universités, toujours au hasard six filières d'enseignement et enfin dans chacune de ces filières, deux groupes de TD.