Construction d'un étalonnage

Construction d'un étalonnage

Parent Previous Next

Il existe différents étalonnage et les règles de construction sont différentes selon le type d'étalonnage. De façon générale, pour construire un étalonnage il faut choisir un type d'étalonnage (quantilage, échelle normalisée, échelle réduite, etc.) et éventuellement le nombre de catégorie de référence que l'on va utiliser.

Le choix du nombre de catégorie d'étalonnage (pour des étalonnages de type quantilage, échelle réduite, échelle normalisée) est fonction du but poursuivi et dépend du besoin que l'on a de discriminer finement ou non les sujets. Il dépend aussi de la nature des données, de la taille de l'échantillon normatif, du nombre de notes brutes observées dans cet échantillon et de la sensibilité de l'épreuve. En règle générale on considère que :

þle nombre d'observations indépendantes (personnes) doit être au moins 10 fois plus grand que le nombre des catégories de l'étalonnage. Pour un étalonnage en 10 catégories, il faut au moins 100 sujets.

þle nombre des notes brutes observées de l'épreuve doit être 3 à 4 fois supérieur à celui des catégories de l'étalonnage (pour un étalonnage en 10 classes, il faut que 30 à 40 notes brutes).

þplus le nombre des catégories est élevé, plus la fidélité du test doit être grande : il ne servirait à rien de discriminer finement des sujets dont les performances ne sont pas stables par exemple.